voyons-vert

voyons-vert

Nos bonnes voisines les mouches

image.jpg

Notre aventure verte nous porte aujourd'hui vers un phénomène très courant dans notre quotidien: notre proximité avec les mouches.

 

Dans nos cuisines, autour de nos maisons, dans nos quartiers chauds, dans nos rues, chez la braiseuse de maïs ou encore chez notre vendeur de porc braisé, nous croisons des mouches. Il y en a tellement autour de nous à tel point que nous nous habituons à leur compagnie. Pour preuve: combien d'entre nous avons abandonné dernièrement un bon plat chaud parce qu'une mouche s'est posée dessus?

 

Si tu as répondu par oui à cette question, j'avoue que tu m'impressionnes et que très peu peuvent en dire autant. En effet , nous les voyons chaque jour se poser sur la viande braisée que nous achetons dans nos rues, mais cela ne nous gène pas pour autant! Il n'y a qu'à voir par exemple l'affluence autour du vendeur de "soya" les soirs dans votre quartier. 

 

Pourquoi sommes nous donc si indulgents envers ces bestioles ?

 

Au premier jet, je dirai que c'est par ignorance des dangers. Mais, de vous à moi, nous savons tous que c'est faux. Nous savons tous que nous sommes exposés aux maladies en consommant des repas sur lesquels se posent les mouches. En toute logique, nous savons qu'elles se posent partout et ne se lavent jamais les pattes! Ce qui veut dire qu'elles mettent dans nos plats ce qu'elles portent dans les poubelles: des parasites, des germes, des bactéries.

 

Puisque nous le savons tous, comment se fait-il que nous les tolérions autant ? Chacun a certainement sa réponse. A mon avis, c'est d'abord parce qu'on est pressé de manger. On a faim, on meurt d'envie de mettre ce morceau de porc dans notre bouche. On veut d'abord manger et voir le reste après.

 

Et qu'est-ce qui se passe même souvent après ? 

 

Rien! Se disent certains n'est-ce pas? C'est peut-être vrai! Mais sans me mentir à moi même, je pense plutôt que les conséquences sont réelles. Par exemple,  ces maux de ventre qui nous surviennent parfois soudainement, sans que nous ne puissions faire clairement le lien avec un produit toxique auquel nous avons été esposés. Pourtant, c'est bien cette viande braisée, sur laquelle les mouches s'étaient posées et que nous avions consommés sans nous soucier des conséquences qui en est l'origine.

 

Avant donc de consommer un repas, je pense pour ma part qu'il faut s'arrêter un moment et observer d'abord les conditions d'hygiène autour. Et vous, qu'en pensez-vous? vous pouvez laisser une réponse en commentaire et partager avec vos amis.

 

William DONCHEU

 



30/11/2016
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Santé & Bien-être pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 113 autres membres